La vidéo du petit-déjeuner numérique du CEEI “Internationalisation des startups : le plus tôt sera le mieux” est désormais disponible.
18651
post-template-default,single,single-post,postid-18651,single-format-video,bridge-core-2.7.7,tribe-no-js,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-26.2,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.6.0,vc_responsive

La vidéo du petit-déjeuner numérique du CEEI “Internationalisation des startups : le plus tôt sera le mieux” est désormais disponible.

Le jeudi 25 février a eu lieu un nouveau petit-déjeuner numérique CEEI intitulé : “INTERNATIONALISATION DES STARTUPS, PLUS TÔT, MEILLEUR”, dans lequel nous avons voulu connaître et évaluer l’importance de cette décision dans la vie des entreprises.

L’internationalisation des entreprises est l’une des voies naturelles de développement, de diversification et de croissance de celles-ci. Toutefois, ce processus doit être compris comme un projet en soi qui nécessite une stratégie et des phases à développer systématiquement. Sara Espuelas et Javier Azaña, chefs de projet chez Aragón Exterior, une entreprise publique du gouvernement d’Aragon spécialisée dans la promotion de l’internationalisation des entreprises aragonaises, ont expliqué les clés d’une internationalisation réussie, les formules de financement pour chaque cas, ainsi que les étapes à prendre en compte dès le début. Ces dernières consistent essentiellement à connaître le modèle d’entreprise, à commencer en Europe avec une liste restreinte de pays, à connaître les voies d’accès et à nouer les bons contacts.

L’internationalisation des startups est l’un des objectifs ultimes du projet ACELE-StartUps, cofinancé par le Fonds européen de développement régional (FEDER) dans le cadre du programme Interreg V-A Espagne-France-Andorre 2014-2020 (acelestartups.com).